Le style is not futile !

style

10 Avr Le style is not futile !

Le style permet  de se montrer aux autres, il est une forme de langage. Il peut décrire notre comportement habituel, notre appartenance à une communauté ou encore ce qui nous différencie.

Est-il bien utile d’avoir du style ?

Une forme de « bien-penser » consiste à affirmer que la beauté extérieure ne compterait pas, ce qui importerait c’est l’âme, la vraie grâce viendrait de l’intérieur etc.
Le style serait donc futile et superficiel ?

Le style, un entre-deux entre moi et l’autre

Et pourtant, le style accomplit ce tour de force de transmettre ce que l’on veut faire savoir sans utiliser la parole.
Elsa Triolet dit du style d’une écriture qu’il est carrément comme la peau de son roman et qu’il fait partie de son anatomie autant que ses entrailles.
Nous sommes bien loin ici de la superficialité… Aurait-on idée de dire que notre peau a moins d’importance que la langue ou l’estomac ?
Notre style est directement reliée à nos profondeurs. Il se trouve à l’endroit du contact, là où deux réalités se rencontrent, se jaugent, se sentent. Là où elles prennent leurs distances ou au contraire se rapprochent.

Tout excès est un défaut

Et comme toujours le risque c’est l’excès : tout miser sur son apparence sans prendre soin du fond est évidemment un écueil à éviter.
Pire encore faire du vêtement ou de l’apparence un masque, un faux-moi, un attrape-nigaud devient un mode de manipulation.

La fête du style !

Pourquoi ne pas faire du style une occasion de fête , un moyen de se dévoiler un peu dans la beauté et le soin ? Une opportunité de sentir mieux les saisons par exemple et de leur répondre par la matière ou la couleur de nos vêtements ?
Pourquoi ne pas affirmer son style à travers un art en particulier ?
Et ainsi en faire un instrument de positionnement, d’affirmation de soi, pour plus de vie tout simplement ?
Qu’en pensez-vous ?
Au fait, savez-vous quel est votre style ? Que donnez-vous à voir de vous ?
Avez-vous envie de le faire évoluer ?

6 Commentaires
  • aubret
    le 12:44h, 11 avril Répondre

    merci Elisabeth pour ces rendez vous bien intéressants
    Philippe

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 15:18h, 11 avril Répondre

    Merci Philippe
    Et n’oubliez pas de soigner votre style en toutes circonstances 😉

  • Myriam
    le 19:13h, 12 avril Répondre

    Merci Elisabeth pour ces newsletters.
    Effectivement je pense que soigner le style est important et peut aider à progresser sur l’estime de soi. Après des années à privilégier le mental, je me réconcilie avec mon corps et l’image que j’avais de moi…c’est une approche plus profonde que je ne pouvais le croire, avec la remise en question de beaucoup de croyances 🙂
    À bientôt
    Myriam

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 20:15h, 12 avril Répondre

    Oui, Myriam, je crois comme vous que c’est une approche plus profonde qu’on ne pourrait le croire.
    Se réconcilier avec nous-mêmes, dans toutes nos dimensions, est un enjeu majeur.
    Ca me fait plaisir de me sentir comprise 🙂
    Merci de tout cœur pour votre partage !

  • marie françoise
    le 12:48h, 13 avril Répondre

    « Une forme de « bien-penser » consiste à affirmer que la beauté extérieure ne compterait pas, ce qui importerait c’est l’âme, la vraie grâce viendrait de l’intérieur  » je trouve que les biens-penseurs qui prônent cela sont bien hypocrites ou …. mal voyant ! parce que lorsqu’on rencontre quelqu’un, la première vision est bien cela qui donne envie de s’approcher … ou pas. Après, il est vrai que des personnes très belles sont détestables et des personnes au physique plus modeste sont à côtoyer avec plaisir car leur conversation est agréable … après comme dit Montaigne : « un esprit sain dans un corps sain »…. voila encore de quoi réfléchir…
    quant à mon style, il est changeant, en fonction de mon humeur, de la tournure que prend ma vie à un moment ou à un autre, ce que je veux laisser voir ou contraire me fondre dans la masse. Ou bien aussi paraître sure de moi alors que je suis pétrifiée par la peur. Mon style est ce que je veux faire voir de moi. je me souviens d’une formation où je m’étais rendue, toutes les participantes avaient des manteaux, des trenchs, des blousons gris, noirs, beiges, marines sauf moi qui arborait ce jour là un magnifique imper orange ! je me suis demandée ce jour là quelle image avais-je renvoyée au milieu de toutes ces dames aux tristes couleurs, je n’ai toujours pas la réponse à ma question mais le lendemain j’ai remis mon bel imper !

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 13:35h, 13 avril Répondre

    Oui c’est sûr, une idée en apporte dix autres avec elle, c’est passionnant !
    J’imagine très bien le bel imper orange.
    Accepter de se différencier n’est pas toujours facile. Mais le but est-il de « plaire à tout le monde » ?
    Soyons nous-mêmes dans le respect des autres, c’est la meilleure contribution que nous puissions apporter je pense.
    Merci de ce beau témoignage Marie-Françoise !

Publier un commentaire
Votre adresse e-mail restera confidentielle. Indiquer votre site internet est optionnel.

Sur les traces du dragon qui déchiiire, découvrez les 7 clés d’or qui feront de vos faiblesses, une force.

Votre adresse e-mail ne sera jamais divulguée à un tiers.​​

Le 2ème samedi de chaque mois

Une journée pour apprendre à mieux communiquer

À Vichy

Par la Gestalt-thérapie, je vous propose un travail sur vos talents et vos freins pour libérer vos énergies.

En savoir plus