En juillet-août, je lâche mes doutes !

lâchons nos doutes

20 Juil En juillet-août, je lâche mes doutes !

Farniente, découvertes, activités nouvelles … Rares sont ceux parmi nous qui ne vont pas faire une pause à un moment au cœur de ces deux mois, juillet et août.
Et si on profitait de cette période si particulière pour progresser sur notre bien-être psychologique ?
Et si on s’entraînait à lâcher nos doutes ?

Lâcher-prise pour lâcher les doutes

La période est donc propice pour faire un pas de côté, voire même pour les plus chanceux, de l’oubli des contraintes habituelles.
Le temps par excellence du lâcher-prise.
Alors comment en profiter pour nous entraîner à ce que nous avons du mal à faire au quotidien ? Et mettre un peu d’huile dans les rouages du contrôle permanent.

Quand « et si » devient mon pire ennemi

Voici une clé fondamentale , ces deux petits mots : et si.
Ils sont l’antichambre, le couloir, le fournisseur privilégié des doutes !
Imaginez : vous souhaitez vous rendre chez Tante Ursule et vous vous dites : et si elle me recevait mal ?
Les doutes s’installent à TGV, Très Grande Vitesse.
Pire encore, vous montez dans un avion et vous vous dites, et s’il s’écrase.
Eh bien … bon voyage mon ami !

Pourquoi lâcher les doutes ?

Bien entendu, les doutes sont avant tout des signes d’intelligence, et il ne s’agit pas de se lancer n’importe où n’importe comment sans réfléchir. Peser le pour et le contre nous sera souvent très utile.
Cependant, à trop réfléchir, les doutes deviennent envahissants et on se sclérose.
La prise de risque, même minime, est une condition absolue à la dynamique de la vie. Sans elle, nos vies se rétrécissent et se ralentissent. Elles deviennent tristes.

C’est parti pour la chasse aux doutes !

Etes-vous prêts à profiter de cette période pour vous laisser surprendre, pour tenter un autre chemin que celui que vous empruntez habituellement ?
Saurez-vous dire un grand STOP quand les et si destructeurs viendront stopper votre élan ? Ou plutôt, pourrez-vous transformer vos et si négatifs en et si positifs ?
Et si
je m’autorisais à prendre des cours de voile, et si je rendais visite à tante Ursule justement car j’aimerais qu’elle me parle de la famille, et si j’accueillais la douceur de ce soir d’été sans me poser de question. Et si je considérais que je suis quelqu’un de bien. Et si je me donnais du temps pour moi. Et si je me disais que je vais réussir ma vie…

Spécial entraînement d’été anti-doutes !

Alors en juillet et août, je vous invite à lâcher vos doutes, à vous donner des autorisations de toutes sortes.
D’une part, cela vous fera beaucoup de bien, d’autre part cela constituera un petit entraînement pour l’année qui va suivre.
Nous avons besoin de conditionnements positifs pour avancer.
Votre cerveau vous en remercie chaleureusement par avance !
La récompense c’est que ça marche. Et qu’un cercle vertueux se met en route dès lors que nous acceptons de laisser sincèrement la place au possible positif.

Et si vous notiez un ou deux de vos petits et si positifs dans les commentaires ci-dessous 😉 ?

 

6 Commentaires

Publier un commentaire
Votre adresse e-mail restera confidentielle. Indiquer votre site internet est optionnel.

Sur les traces du dragon qui déchiiire, découvrez les 7 clés d’or qui feront de vos faiblesses, une force.

Votre adresse e-mail ne sera jamais divulguée à un tiers.​​

Le 2ème samedi de chaque mois

Une journée pour apprendre à mieux communiquer

À Vichy

Par la Gestalt-thérapie, je vous propose un travail sur vos talents et vos freins pour libérer vos énergies.

En savoir plus