Ecrire une lettre pour libérer son coeur

Ecrire une lettre

Deux fois par mois environ , j’ai la joie d’écrire une lettre à ceux qui sont inscrits sur ma mailing list comme on dit.
Elle me permet de faire le point sur ce que je vis et ce que j’ai envie de transmettre dans ces circonstances.

(Pour recevoir la lettre, on peut remplir le petit formulaire sur la page d’accueil de mon site, en bas de la page
ou bien c’est automatique si on
télécharge mon ebook.)

C’est une vraie chance pour moi car je peux ainsi m’exprimer, aider des personnes j’espère et rentrer dans un dialogue pour ceux qui le souhaitent à travers les commentaires.
Bien sûr, c’est un genre un peu particulier, une newsletter comme on dit dans le jargon, une lettre transmise par votre boîte mail -en vérifiant qu’elle ne tombe pas dans les spams- et qui permet de garder le contact avec ceux qui s’intéressent à mon travail.

Et si vous vous y mettiez ?

Parce que j’observe que c’est bon pour ma santé psychique que de pouvoir mettre des mots sur mes convictions, j’ai pensé à vous ! Pour vous, ça pourrait être quoi : écrire une lettre ?
La mise en oeuvre est on ne peut plus simple : papier, crayon.
Il n’est pas utile de l’envoyer à quelqu’un; c’est d’ailleurs souvent ce qui bloque : peur de ne pas être compris par celui qui lira, de le blesser, d’être jugé etc.
Mystérieusement, pour l’inconscient, ce qui se passe dans le réel ou sur le plan symbolique ont des effets similaires.
Alors, lancez-vous !

Une mise en oeuvre simple

Souvenez-vous : lorsque vous êtes tombé en panne sur l’autoroute suite à une mauvaise révision de votre véhicule,  lorsque vous avez été convoqué par le professeur principal de votre enfant,  et de la maladie de votre meilleure amie …
Laissez monter en vous l’émotion qui a besoin d’être exprimée.
Vous choisirez votre destinataire en toute liberté (puisque vous ne l’enverrez pas) . Le but est de libérer votre cœur.

Choisissez votre papier avec attention. Soignez votre style en fonction de ce que vous voulez lâcher. Comme l’émotion va évoluer au rythme de l’écriture, n’hésitez pas à en écrire plusieurs jusqu’à apaisement. Décrivez votre état émotionnel et ce que vous ressentez dans votre corps.
Cela vous permettra de mettre au dehors de vous ce qui vous encombre et crée du mal-être.
Car ce qui nous fait souffrir, c’est le flou, le sans-contour, le non-dit, non-signifié.
Une fois réalisée, vous pourrez la placer sous un objet sacré, la déchirer, la brûler, l’enterrer, la transformer …
Vous aurez au moins pris de la distance avec cette émotion et au mieux, elle sera pleinement digérée.

Le traitement en psychothérapie

Ce principe de la lettre est couramment utilisé en psychothérapie.
Avec l’EMDR nous avons une autre possibilité de soin. La lettre est lue en présence du thérapeute et les émotions successives qui apparaissent sont automatiquement traitées par les mouvements bilatéraux propres à cette méthode. Les effets positifs en sont décuplés.
Cela produit clarification, recul, allègement, paix intérieure.

N’oublions pas la lettre pour raisons positives ! Par exemple, le courrier de remerciement, d’encouragement ou de visualisations d’un futur positif qui nous ouvrent le cœur et amplifient la bonne humeur.

Par qui allez-vous donc commencer ? Votre ancien voisin, Tata Janine, et pourquoi pas Dieu, ou …

Je vous souhaite bonne écriture !

 

Abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

10 Commentaires
  • Colette
    le 12:55h, 18 janvier Répondre

    MERCI SINCEREMENT, Elisabeth, pour tous tes partages…

  • marie françoise
    le 14:18h, 18 janvier Répondre

    bonjour Elisabeth,
    j’espère que vous allez bien.
    j’adore écrire (ça ce n’est pas une nouveauté)
    et même si j’ai beaucoup réfléchi à ma vie, fait beaucoup de ménage, il me reste effectivement quelques « douleurs », quelques comptes que j’aimerai avoir le courage de régler.
    Ma collègue et mon ami me disent que je manque de confiance en moi, que je donne le change, est-ce pour cette raison que je n’ai pas le courage de « vider mon sac » ?
    Ecrire des lettres seraient peut-être un bon moyen… à voir

  • Cécile LEHMANN-BAYLE
    le 15:21h, 18 janvier Répondre

    Merci du fond du cœur Elisabeth pour ce partage !

    Prenez bien soin de vous !

    Chaleureusement

    Cécile LEHMANN-BAYLE

  • castille magali
    le 19:18h, 19 janvier Répondre

    Bonjour,

    Merci de donner de tes nouvelles. Prend soin de toi. Merci pour l’histoire d’écrire des lettres, J’aime écrire surtout quand je ne peux m’eprimer en oral et que c’est bloqué dans le sternum. J ai du comme toi me mettre en retrait fin de l’année dernière car rebondir après un burnout n’est pas finalement recommande. Car la blessure reste ouverte. J’ai continué mon chemin stressant au boulot pour finalement rechuter et récupérer le négatif des et les attaques psychiques des gens négatifs.
    Je vais mieux, je souris à la vie. Quand un médecin vous dit de repprendre le tavail après une maladie, un bournout tout de suite après et un mari qui veut absolument que vous gagner de l’argent pour cause de pauvreté dites non. Pensez à vous ! Bisous tendresse

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 22:11h, 20 janvier Répondre

    Merci Magali de nous rappeler la prudence et l’attention à soi.
    Heureuse de connaître ces bonnes nouvelles pour toi.

  • martine
    le 17:55h, 17 mai Répondre

    Très belle invitation, celle d’écrire une lettre, des lettres pour se dire, pour donner forme à nos émotions, expériences….
    Ecrire pour se libérer, pour remercier, pour célébrer, pour mettre en lumière… Tous les prétextes sont bons
    En dehors des mots que l’on couche sur le papier, le geste de la main qui trace les formes et les lignes est aussi thérapeutique en lui-même.
    A l’heure des smartphone et des emails, l’habitude d’écrire à la main sur du papier s’est malheureusement perdue…. Merci Elisabeth de nous redonner l’occasion d’y revenir.
    Chaleureusement

    • Elisabeth Aubret
      le 19:56h, 17 mai Répondre

      Lol oui, tous les prétextes sont bons en effet !
      Vive la créativité avec l’encre et le papier.
      Les crayons de couleur sont également autorisés !
      Chaleur partagée 😉

Publier un commentaire
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.