Le voyage de l’anti-héros

Est-il possible d’avancer dans l’adversité, lorsque la tempête fait rage et que les vents nous sont contraires ?
Je m’appuie sur la sagesse des contes de fées et le fameux Voyage du héros décrit par Joseph Campbell au début du 20e siècle. Celui-ci nous montre que si les contes sont bien différents en fonction des époques et des cultures, un fil rouge commun les traverse.
Je parle pour ma part de l’anti-héros car je m’intéresse à ces moments où le héros, c’est à dire celui qui mène sa vie (donc, chacun de nous s’il le souhaite !) est fatigué, malade peut-être

Un détail qui fait avancer

Voici les termes mêmes de Joseph Campbell :
« Un héros s’aventure hors du monde de la vie habituelle et pénètre dans un lieu de merveilles surnaturelles. Il y affronte des forces fabuleuses et remporte une victoire décisive. Le héros revient de cette aventure mystérieuse doté du pouvoir de dispenser des bienfaits à l’homme, son prochain. »
Or, les difficultés, comme la maladie nous décalent, elles nous placent hors du monde de la vie habituelle. En bouleversant nos repères et nos facultés, elles peuvent donc devenir donc une occasion d’avancée, de progrès dans nos voyages initiatiques.
Attention, je ne fais pas l’apologie de la maladie pas plus que je ne cherche à en minimiser les aspects négatifs.
Mais j’essaye de lui donner du sens lorsqu’elle se présente.
« il y affronte des forces fabuleuses »
Ce qu’on y affronte alors peut être le désir de perfection, la volonté de puissance, l’envie de ressembler aux autres, ou encore d’aller dans une certaine direction et pas une autre , vouloir maintenir ses habitudes etc.

Des pistes pour avancer

Dans l’article consacré à ce thème du numéro 37 du magazine Inexploré (1er trimestre 2018), Carine Anselme rappelle ce processus basique:

  • Se demander: Comment transformer le caillou que l’on a dans notre chaussure en opportunité ?
    On peut ainsi se demander en quoi la maladie (ou telle ou telle difficulté) peut avoir une utilité dans ma vie.
  • A la question classique : A quoi êtes-vous appelé ? il est conseillé d’y répondre par une métaphore (devenir un magicien, une source d’eau vive …). On peut ainsi mieux respecter l’état dans lequel on se trouve car les possibilités deviennent innombrables.
    Une image peut toujours émerger. Si l’on s’inspire des plantes par exemple, leur immense variété permet de s’inspirer facilement. Vous sentez-vous plutôt appelé à être rose, violette, ou plutôt thym …
  • A l’instar des contes où le héros est entouré de toutes sortes de personnages ( fées, gnomes, famille, voisins, enfants …) Ne pas oublier qu’on n’est pas seul pour avancer.
    Même si la tempête isole forcément,  on peut s’appuyer sur des ressources extérieures, en particulier les personnes qui nous entourent.

J’en profite pour vous remercier, vous lecteurs de ce blog, des nombreux et gentils messages de soutien que j’ai reçus de votre part. Je sais que beaucoup d’entre vous vivent également des choses pas faciles et je vous assure de toute ma compassion.

Le voyage immobile

Faut-il avancer coûte que coûte ? Il s’agit plutôt de progresser, ce qui peut se faire dans la plus apparente stagnation. Le vide fertile dont parle la Gestalt thérapie.
Il ne s’agit pas forcément d’un effort conscient mais d’un lâcher parfois plus efficace. Ce qui permet de se déployer au delà des horizons connus.

En cette époque propice aux cadeaux, voici celui que je vous offre aujourd’hui. Il suffit de vous accorder une petite dizaine de minutes afin de le vivre tranquillement.
C’est un enregistrement que j’ai réalisé peu avant mon accident vasculaire et qui permet de se recentrer sur l’essentiel, dans un mouvement intériorisé.
Dans les anti-héros que nous sommes tous à certains moments de notre vie, demeure toujours une fine pointe faite d’amour, de paix et de grande créativité au cœur de nous-même.

Je vous souhaite une beau voyage intérieur comme extérieur et vous dis à bientôt !

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

11 Commentaires

  • Lehmann Bayle Cécile
    le 15:09h, 02 janvier Répondre

    Un Immense Merci du Coeur Elisabeth!

    Je vous souhaite une très belle année 2018…
    Joie Douceur retour à l’Harmonie…
    je vous laisse complèter ce début de liste selon votre inspiration !
    Amitiés
    Cécile ( une amie de Sylvia.)
    Sophrologue
    Praticienne en soins Energétiques
    Praticienne en Qi Gong de Santé

    • Elisabeth Aubret-Hunsinger
      le 22:42h, 02 janvier Répondre

      A ce que je vois, les amies de Sylvia sont aussi gentilles qu’elle ! Je vais lui demander de me les présenter toutes. 😉
      Merci pour votre message. Où exercez-vous Cécile ? Peut-être que des personnes ici seraient intéressées.
      Belle année à vous

  • burlet
    le 20:27h, 02 janvier Répondre

    merci

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 15:38h, 03 janvier Répondre

    Je vous transmets un commentaire que j’ai reçu dans ma boîte mail. (Il y en a beaucoup, ils sont souvent plutôt élogieux alors je ne les transmets pas, ce n’est pas à moi de le faire ! Mais ça m’encourage beaucoup).
    Au sujet de celui-ci, je me suis dit qu’il pourrait peut-être vous aider à méditer vous-même. C’est un très joli partage d’expérience. J’ai changé toute indication personnelle afin d’en préserver la confidentialité.
    Le voici, profitez-en bien !

    C’est une joie de recevoir cette promenade au cœur de soi qui, pour moi, a commencé, à ton invitation, à regarder, dans une douce pénombre, les objets qui m’entouraient : un spot discret symbolisant la lumière, deux cadres contenant des photos d’O. notre fille et de F. un de ses fils, tous deux souriant et symbolisant la joie, puis un troisième cadre dans lequel sont représentés nos petits-enfants, les deux aînés encadrant L. qui vient de naître.
    Lumière, joie et naissance m’ont ainsi accompagné dans ce début de méditation. Un commencement facilité aussi par les images de cette eau émeraude venant lécher le sable de ces criques sauvages. Une invitation à la paix accompagnée par ta voix, elle aussi très paisible.
    Lumière, joie, naissance, paix. Puis il y a eu cette descente au cœur de soi. Surprenant cet escalier à descendre ! Car j’ai toujours l’image d’un escalier montant, symbolisant l’élévation spirituelle… J’ai joué le jeu et ai pu découvrir des couleurs chaudes comme le jaune et l’orangé, situées au niveau du sternum. Pas de notes de musique, car je suis plus un visuel qu’un auditif, mais une proximité avec ce souffle qui donne vie…
    Merci vraiment pour ce temps de rencontre avec soi, guidé par toi.

  • Mireille
    le 17:38h, 03 janvier Répondre

    Merci Elisabeth pour cet instant de paix.A recommencer bien sûr:Pour trouver peut être des couleurs au sein de moi même.

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 21:28h, 03 janvier Répondre

    Oui Mireille, à faire et à refaire sans modération 🙂
    Ne lâchons pas l’essentiel !
    Je t’embrasse

  • castille magali
    le 23:12h, 06 janvier Répondre

    Hello, ma belle,

    J’ai su ce qui t étais arrivée. Je suis passé par la et j’y suis encore parce que le chemin est long, grand décalage avec la réalité du passé, tout à basculer, ma carte du monde à changé, ma vision à changé, au départ c’est qu’est ce qui m’arrive, qu’est ce que j’ai fait pour mériter la mort, la peur dans l’annonce de la future mort, un bilan du passé passe en un éclair dans la tête : qu’est ce que j’ai fais de ma vie passé : conflit. Puis un lâcher-prise come si j’étais dans un manteu de lumière doux, j’ai balancé une blague pour déstrésser le personel soignant ! J’ai conscience que j’ai une 2ème chance de vie mais plus celle du passée. Je suis vulnérable, fragile, pauvre aujourd’hui, naturelle, spontanée, riche de l’intèrieur, forcément que j’ai du faire un travail personnel qui continue, vraiment d’une beauté, d’une richesse incroyable, d’une merveille à s’émerveiller à la vie, à la vibration de la vie, à l’éveil de la conscience, chaque moment est formidable. Elisabeth la vérité est présente en toi, elle est en face de toi ! Tout nous est à porter de rien. Un chat qui s’amuse, nous rend joyeux, un chat qui ronronne et caline, nous amène de la tendresse, un chien qui regarde avec amour son maître, un nourrisson qui regarde avec amour sa mère, nous amène à l’altruisme. Les parfums que nous envoie la nature, nous renseigne sur son état, sur la communication. La vérité est que le monde est merveilleux et il est temps de s’en occuper, de lui renvoyer l’amour qu ils nous envoient au lieu de continuer à détruire la terre. La pauvre coment peut elle repirer si on l’enveloppe de goudron pour notre propre intéret personnel ? depuis mon accident, je ressent plis qu’avant, mes 6 sens se sont plus développé, tout est relié, tes anciennes vies, les fantomes en transpsychogénéalogie, les ttransferts, le sprojections, les scénarios de vie, les lieux, les maladies, les accidents,etc. Avant l’embolie grâce à l’handicap ‘angel, j’avais comencé, un travail personnel, pour comprendre, il faut vivre l’expèrience et je comprends par quoi tu passes ! tu as tout mon soutient, je te fais de pelins de bisous tendresse; Merci de ton expèrience. j’espère te revoir bientôt.

  • Elisabeth Aubret-Hunsinger
    le 12:18h, 12 janvier Répondre

    Merci Magali 🙂
    Faire de chaque obstacle une marche pour aller plus loin …

  • Lehmann Bayle Cécile
    le 10:25h, 17 janvier Répondre

    Merci beaucoup de ce retour Elisabeth !

    J’exerce à Poligny Nemours et Fontainebleau.

    Je serai très heureuse de venir échanger avec vous et me présenter si cela vous parait possible.

    Belle journée à vous !

    Cécile

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.